Un plan de vie, mais pourquoi donc ?

Est-ce vraiment utile ? Ne suis-je pas trop âgé pour le faire ? Comment s’y prendre ?

Quand j’étais jeune, nous allions en vacances en famille à la montagne. Pendant deux ou trois semaines souvent, mes parents louaient un appartement dans un chalet. C’était l’occasion rêvée d’explorer les montagnes et leurs magnifiques points de vue. Mais pour devenir montagnard ou alpiniste, comme j’en rêvais, il fallait bien s’entraîner. Comme mon père était un organisateur hors pair, on examinait la carte plusieurs jours auparavant, on se renseignait sur les degrés de difficulté ainsi que la durée des différents parcours. Puis, on préparait toutes les victuailles nécessaires et les vêtements adéquats selon une check-list établie sur la base des expéditions passées. Le tout était soigneusement empaqueté dans nos sacs à dos respectifs, et chaque objet avait une place prédéterminée… Le jour J arrivait et l’on attaquait avec enthousiasme le chemin, qui était parfois escarpé dès le début. La montée astreignante et bien physique était jalonnée de pauses régulières, rafraîchissantes et bien méritées. On observait les beautés de la nature – jolis cours d’eau, fleurs protégées et, lorsqu’on était discret, même des animaux peu communs. Ce temps de marche était aussi l’occasion d’échanger en famille sur plein de sujets jusqu’à ce que, enfin, on arrive au point culminant pour une vue à couper le souffle. Quelle superbe expérience ! Ma mémoire est remplie de ces magnifiques souvenirs d’expéditions en montagne…

Mais nous n’aurions pas pu vivre de telles expériences sans une planification minutieuse et intentionnelle. En fait, ce qui est planifié a de fortes chances d’arriver. Et c’est ainsi que, bien des années plus tard, j’ai établi un plan de vie sur la base du livre Enfin vivre ma vie de Michael Hyatt. Certes, j’aurais pu me dire que c’était trop tard, que je n’étais plus assez jeune pour ça. Finalement, quelle en est l’utilité ? J’ai réalisé que le plan de vie permet au moins trois choses :

  1. Une vue clarifiée de ce que j’attends de ma vie. Ce que j’aimerais vivre tout au long de celle-ci.
  2. L’héritage que j’aimerais forger tout au long de ma vie. Qu’est-ce que j’aimerais que mon entourage se rappelle lorsque je quitterai cette planète ?
  3. Un fil invisible accroché à un point bien loin devant moi et qui me permet tout au long de ma vie, malgré les diversions, les empêchements, de revenir sur la bonne trajectoire.

On pourrait aussi se demander quelles sont les conséquences lorsqu’on se laisse vivre et qu’on n’a pas d’objectif de vie clair. C’est un peu comme être dans un bateau en pleine mer et perdre de vue le cap. On dérive et cela peut entraîner :

  1. La confusion. On ne sait plus où l’on est vraiment et on ne sait pas comment retrouver le bon chemin.
  2. Un coût supplémentaire. On perd du temps et souvent aussi de l’argent.
  3. Des occasions ratées. On n’était pas au bon endroit au bon moment et on a ainsi manqué certaines opportunités. Peut-être a-t-on laissé passer le temps alors qu’il aurait fallu étudier ou travailler à un projet ou encore rechercher des informations sur un sujet.
  4. La souffrance, qui malheureusement, est assez souvent une conséquence de la dérive. On n’a pas assez évalué les enjeux d’une décision ou le temps passé à une cause, un projet ou encore une relation. Ces choses peuvent en effet nous causer des souffrances.
  5. Des regrets. Ce sont les « si seulement » qu’on s’entend dire alors que les années ont passé.

Nous ne sommes pas les jouets de notre destinée. Aussi, afin d’être encouragés à prendre notre vie en mains, , demandons à Dieu de nous aider à établir un plan de vie. Car lui-même aussi a tout planifié pour un but (La Bible, Proverbes 16.4). Rien n’est laissé au hasard des choses. Lui-même a des plans pour nous (Jérémie 29.11). Faisons en sorte de pouvoir les découvrir. Il souhaite que nous lui ressemblions à travers notre caractère plutôt qu’à travers notre carrière.

Voici donc trois étapes sommaires pour établir un plan de vie, qui est avant tout quelque chose de proactif:

1. Prendre conscience de notre situation actuelle

2. Décider de notre destination

3. Nous mettre en route

Pour pour aider à établir un plan de vie, je vous propose de télécharger cet ebook et même vous procurer le livre Vivre enfin ma vie.

À vous !

Quelles réactions ou réflexions l’idée d’un plan de vie suscite-t-elle chez vous ?

Directeur de Motivé par l’Essentiel.
J’ai trouvé le sens à ma vie !
Motivé par ce qui m’importe le plus,
j’aime transmettre de façon concrète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *